La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 lES DERNIERS ARTICLES PARUS

 
 

Présentation de l’UMT SeSAM

 

L’UMT SeSAM étudie les services rendus par les Systèmes allaitants multiperformants. 
 
elevage agroecologieLes objectifs de l’UMT SeSAM sont d’étudier les systèmes allaitants, bovins, ovins et équins pour améliorer l’efficience de production, adapter leurs produits aux marchés porteurs de plus-value, et intégrer les enjeux globaux et les attentes sociétales dans les systèmes d’élevage allaitants.
 
INTRODUCTION 

Imaginées en 2006 par le ministère chargé de l'Agriculture, les Unités Mixtes Technologiques (UMT) visent à faire collaborer des équipes de recherche publique et des organismes techniques professionnels (instituts techniques agricoles ou agro-industriels) sur des projets de recherche-développement à vocation nationale, construits et menés en commun autour de thématiques prioritaires pour le développement des secteurs agricoles et agro-alimentaires. Ce rapprochement des acteurs est favorisé par leur regroupement géographique.

Lire la suite...

Suspension pelvienne et maturation de la viande de bœuf

 

Suspension pelvienne et maturation sont deux puissants leviers d’amélioration de la qualité sensorielle de la viande bovine. 
 
elevage agroecologieComment améliorer la qualité sensorielle de la viande bovine pour mieux la valoriser ? Une expérimentation a quantifié les effets du mode de suspension de la carcasse lors du ressuage et de la durée de maturation sur 4 muscles de 9 vaches Limousines. Suspension pelvienne et allongement de la maturation améliorent tous deux les qualités de la viande en bouche perçues par des consommateurs non entraînés.
 
INTRODUCTION 

Avec la flaveur, la tendreté de la viande de bœuf est l’un des critères de qualité les plus recherchés par les consommateurs (Bonny et al., 2017 ; Legrand et al., 2013 ; Justine, 1999). Elle est pourtant irrégulière et contribue sans aucun doute à limiter la consommation, puisqu’il n’existe aucune relation nette entre le prix de la viande bovine proposée au consommateur et la qualité gustative de cette viande (Bonny et al., 2016a, Normand et al., 2014). Certaines techniques sont à la disposition de la filière pour améliorer la tendreté, à l’instar de la maturation, bien connue, ou encore de la suspension pelvienne. L’influence de la maturation sur la tendreté de la viande n’est plus à démontrer (Hostetler et al., 1975 ; Eikelenboom et al., 1998 ; revue de Culioli, 1999; Bastien et al., 2002 ; Bastien et Tribot Laspière, 2003 ; Hopkins, 2004 ; Bauchart et al., 2010 ; Marzin et al., 2011 ; Devine et al., 2017).

Lire la suite...

Lecture d’actualité : Génétique des animaux d’élevage

 

Génétique des animaux d’élevage – diversité et adaptation dans un monde changeant. 
 
elevage agroecologieEn 288 pages et quinze chapitres, cet ouvrage dresse un panorama de l’histoire et des méthodes de la génétique animale et de la dynamique de changement qui s’est opérée au cours de la dernière décennie. Il dessine aussi les perspectives et les enjeux futurs de la sélection animale. Nous en reproduisons ici l’introduction avec l’aimable autorisation des éditions Quae.
 

Depuis l’aube des temps, les humains ont eu un impact sensible sur leur environnement et ont contribué à faire évoluer les espèces qui les entouraient. En particulier, au cours du processus de domestication, ils ont induit une pression sur certaines espèces, en choisissant et organisant la reproduction des individus les plus adaptés à la cohabitation avec eux ou, plus globalement, ceux dont les aptitudes correspondaient le mieux à ce qu’ils en attendaient (nourriture, travail, vêtements …). La domestication des espèces animales, il y a 10 000 ans ou plus, est ainsi à l’origine de leur sélection et du démarrage de ce que l’on désigne aujourd’hui comme leur « amélioration génétique ». Cette sélection, totalement empirique initialement, a fait évoluer le comportement, le format et les « performances » des espèces domestiquées, contribuant progressivement à l’établissement des pratiques d’élevage.

 

Lire la suite...

Etat des lieux des emballages innovants en viande bovine

 

Les innovations en termes d’emballage permettant de préserver la qualité de la viande bovine : avantages et inconvénients. 
 
elevage agroecologieCet article dresse un état des lieux des principales innovations actuelles en termes d’emballage des viandes. Au-delà d’enjeu primordial de sécurité et de qualité des produits, ces emballages ont également des fonctions complémentaires telles que la diminution du gaspillage, la limitation de la pollution ou encore l’arrêt du suremballage. Ces innovations répondent ainsi à de nombreux enjeux actuels de la filière.
 
I. INTRODUCTION 

L’emballage des denrées alimentaires ne se limite plus à ses fonctions traditionnelles de prévention des risques intrinsèques et extrinsèques, de conditionnement et stabilisation du produit et de communication des informations légales. Diminuer le gaspillage alimentaire grâce à une meilleure gestion des dates de péremption et des quantités emballées, limiter la pollution environnementale grâce à des matériaux recyclables ou biodégradables, éviter le suremballage tout en assurant la sécurité et la qualité des produits sont autant d’enjeux sociétaux et de défis à relever par le secteur de l’emballage.

Lire la suite...

Lecture d’actualité : Des arguments scientifiques face aux interrogations à propos de l’élevage

 

Présentation de l’ouvrage collectif "L’élevage pour l’agroécologie et une alimentation durable". 
 
elevage agroecologieCet article présente le contexte et le contenu de l’ouvrage « L’élevage pour l’agroécologie et une alimentation durable » paru en novembre 2020 aux France Agricole et dont la préface a été signée par Christian Huyghe (Directeur scientifique agriculture d’INRAE).
 
 
INTRODUCTION : L’ELEVAGE AU CŒUR DES QUESTIONNEMENTS SOCIETAUX

L’agriculture doit répondre à de nombreux enjeux, dont l’augmentation de la population (plus de 9 milliards en 2050) et l’expansion concomitante de la demande alimentaire (de l’ordre de 70 %), alors que les ressources naturelles et les terres arables sont limitées. Malgré une large gamme de services économiques, sociaux, culturels et environnementaux, l’élevage fait face, depuis plusieurs années, à différentes critiques en lien notamment avec le respect de l’environnement, de la vie et du bien-être de l’animal mais aussi à propos de la concurrence entre alimentation animale et humaine, et des risques associés à une surconsommation de viande rouge …

Lire la suite...

Calendrier des prochains évènements

Aucun événement

qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2