La "viande in vitro" : cultiver des cellules musculaires à destination alimentaire

Depuis une vingtaine d’années, des chercheurs essaient de produire, en laboratoire, des cultures de cellules animales pour la consommation alimentaire. La "viande in vitro" est présentée comme une innovation disruptive répondant aux différents défis attachés à l’élevage. D’où vient ce projet et par qui est-il promu ? Quels sont les obstacles techniques au passage à l’échelle industrielle, les stratégies de recherche, et les enjeux de mise sur le marché ? Cette note apporte des éléments de réponse et fait le point sur la culture de cellules animales à destination de l’alimentation humaine. La première partie revient sur la succession des projets de remplacement des produits de l’élevage par des protéines alternatives. La deuxième montre comment la food tech s’est saisie du projet de "viande in vitro", et en souligne les limites techniques actuelles. Enfin, la dernière aborde les défis de sa commercialisation et de son intégration dans l’offre alimentaire