La revue Viandes et produits carnés

La revue française de la recherche en viandes et produits carnés  ISSN  2555-8560

flickrfacebooktwitterdiggstumbleuponfeed

 lES DERNIERS ARTICLES PARUS

 
 

Perception de la viande ovine par le consommateur de la région de Tiaret en Algérie

Cet article a pour objectif d’analyser la perception de la viande ovine par les consommateurs algériens en fonction de leurs profils sociodémographiques. Des enquêtes semi-directes ont été effectuées auprès de 102 consommateurs issus de quatre classes d’âge différents. L’étude a été menée dans une région algérienne de tradition d’élevage ovin et de tradition de consommation de viande de cette espèce. Les résultats montrent que la couleur, la tendreté, la flaveur, et le prix sont les critères les plus importants pour le consommateur. Les résultats indiquent également un grand intérêt pour la teneur en gras. Le développement d’un secteur moderne serait à encourager pour mieux répondre aux attentes et aux préférences des consommateurs en tenant compte du changement rapide des habitudes de consommation.

Comment les professionnels de la viande en Australie ont valorisé les résultats de R&D

À l’occasion du 20ème anniversaire du « Meat Standards Australia (MSA) », le 64ème Congrès international sur la science et la technologie de la viande (ICoMST) a organisé une session spéciale le lundi 13 août 2018 à Melbourne pour décrire les activités de recherche à l’origine du développement du MSA. Le programme du workshop a permis de présenter le développement du MSA jusqu’à son rôle dans le marché d’aujourd’hui, et ce que l’avenir nous réserve pour ce système de classement des viandes le plus utilisé au monde. Les présentations de chercheurs et de professionnels du secteur sont résumées dans cet article.

Vers une nouvelle segmentation des viandes françaises

La place des signes officiels de la qualité et de l'origine au sein des plans de filière des interprofessions agricoles de l’élevage et de la viande

Des plans de filière ont été rédigés par l’ensemble des interprofessions agricoles à la demande du gouvernement dans le cadre des "Etats généraux de l’alimentation". Dans leur grande majorité, les filières de produits animaux ont manifesté leur intention de rehausser le niveau qualitatif moyen de leur production en vue de se démarquer de la concurrence internationale et ont fait part de leur intention de développer, parfois considérablement, la part de leur production bénéficiant d’un signe d’identification de qualité et d’origine (AOC/AOP, IGP, Label Rouge, Agriculture biologique, STG).

"Je mange moins de viande ! Quels arguments ?"

Modélisation de réseaux d’arguments multicritères sur la réduction de consommation de produits animaux

Dans les pays développés au début du XXIème siècle, une seconde transition nutritionnelle semble émerger avec une tendance vers des régimes à base végétale et une décroissance de la consommation de viande. Cette transition suggère que les arguments logiques ont tendance à influencer de plus en plus d’individus vers les régimes végétariens. Ce papier propose une méthodologie pour modéliser un réseau d’arguments autour des régimes végétariens à l’aide d’une approche d’argumentation abstraite. Chaque argument, formalisé par un nœud, est connecté aux autres arguments par des flèches formalisant les attaques entre eux. Grâce à cette méthodologie, nous avons pu formaliser un réseau d’arguments au sujet des régimes végétariens et identifier l’importance saillante des arguments de santé en comparaison avec ceux touchants à l’éthique ou à d’autres types d’arguments. Cette méthodologie a identifié également les arguments clefs du fait de leur forte centralité en étant attaqué et attaquant d’autres arguments. Ces premiers résultats issus de ce réseau d’arguments suggèrent que les controverses entourant les régimes végétariens pourraient se polariser autour de ces arguments centraux de santé. Même si les arguments éthiques semblent de faible importance dans notre réseau, la question clef de la nécessité des produits animaux pour la santé humaine est probablement déterminante dans les choix éthiques vers des régimes végétariens.

Enquête sur la consommation de viande rouge

Retour sur les attentes des consommateurs et leur perception du nouveau système d’étiquetage des viandes bovines en libre-service

Ce travail présente les résultats de deux études consécutives menées sur une population totale de 625 consommateurs de viande bovine. L’objectif était d’examiner les habitudes de consommation et d’identifier les raisons susceptibles d’expliquer le relatif déclin de l’intérêt des consommateurs envers la viande bovine. Ces enquêtes ont également eu pour objectif de faire le point sur la compréhension du nouveau système d’étiquetage de la viande bovine (système basé sur les étoiles) par les consommateurs.
La moitié des sondés indique avoir réduit sa consommation de viande bovine, l’hétérogénéité de qualité des morceaux étant l’une des raisons susceptibles d’expliquer cette diminution de consommation. Soixante-dix pourcent des sondés n’ont pas remarqué l’existence du nouvel étiquetage. Toutefois, ce système leur semble constituer un progrès majeur pour le secteur bovin, qui mérite d’être davantage développé. En effet, les consommateurs témoignent d’un grand intérêt pour le développement en France d’un système qui garantirait un niveau de qualité (et un niveau de tendreté) à la viande, à la manière du système Australien. Un tel système serait de nature à réduire le déclin de la consommation de viande bovine, voir même à inverser cette tendance.


qrcode vpc

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone,
veuillez scanner ce flashcode.


Mentions légales

Politique de confidentialité

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2