La filière viande bovine française

Une exception européenne

Le cheptel européen a perdu 10% de ses vaches en 10 ans du fait de la restructuration du cheptel laitier (2/3 des vaches européennes). La production européenne a reculé en parallèle. La production française se tient mieux sur longue période mais a souffert depuis 2012, affectant les  trésoreries des éleveurs et la rentabilité de l’abattage-découpe. Cette industrie souffre aussi du dumping social de pays comme l’Allemagne, la Pologne ou l’Irlande. Pourtant, plusieurs signaux sont au vert !