Aspects sociétaux de la consommation de viande

La baisse de la consommation de viande est un phénomène structurel aux origines multifactorielles. Les enquêtes consommateurs montrent que ses réalités sont contrastées et parfois paradoxales, marquées par l’importance du fait générationnel. De nombreux déterminants socio-culturels influencent les comportements des consommateurs. Ils concernent les prescriptions religieuses, les normes culturelles, l’évolution des genres et niveaux de vie, l’impact des sensibilités et des idéologies contemporaines ou encore le rôle des lobbies et parties prenantes. Depuis les années 90, les pratiques des éleveurs ont fortement évolué pour prendre en compte les demandes de la société avec des résultats tangibles. Pourtant, la défiance persiste, nécessitant de communiquer plus et mieux tout en poursuivant l’adaptation avec des modèles diversifiés, compétitifs et acteurs du développement durable. Les « plans de filières » ont pour ambition de répondre aux nouveaux défis.