La revue Viandes et produits carnés

 NUTRITION

 
 

Intérêt de l’Unité Fonctionnelle Nutritionnelle (UFN)

Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Intérêt de l’Unité Fonctionnelle Nutritionnelle (UFN) pour exprimer l’impact environnemental des aliments en fonction du service nutritionnel rendus, une obligation réglementaire et une méthodologie de calcul fondée sur les principes du profilage nutritionnel

L’affichage envisagé aujourd’hui des caractéristiques environnementales des denrées alimentaires est généralement exprimé pour une masse de produits (100 grammes d’aliments par exemple), un mode d’expression qui ne reflète pas l’impact réel des produits car il ne tient pas compte du service nutritionnel rendu comme l’exige la règlementation.

Meat packages 1

INTRODUCTION

Déclinaison pratique de la mise en place du Grenelle de l’environnement, l’affichage environnemental doit être déployé au service des consommateurs, pour répondre à leurs attentes d’informations relatives à l’impact environnemental des produits qu’ils comparent, achètent et consomment. Avant d’enclencher la généralisation de l’affichage environnemental des produits de grande consommation, une expérimentation a été conduite entre juillet 2011 et juillet 2012 pour s’assurer de l’intérêt réel des consommateurs et définir la faisabilité technique et économique auprès des entreprises.
Les enseignements qui en ressortent ont conduit les entreprises, fédérations et associations à définir un certain nombre de prérequis à cet affichage environnemental. Il est ainsi recommandé de mettre à disposition par les Pouvoirs Publics un socle technique, véritable cadre méthodologique harmonisé, de manière à déployer l’affichage à toutes les denrées alimentaires et par toutes les entreprises. Ce socle doit offrir des référentiels sectoriels harmonisés, des bases de données complètes, la mise à disposition d’outils de calcul des impacts environnementaux et la définition de formats homogènes d’étiquetage afin de faciliter la compréhension des informations par le consommateur.

Lire la suite...

La place de la viande dans la nutrition humaine

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Intérêt nutritionnel et effets sur la santé de la consommation de viande

La consommation de viande est régulièrement mise en cause dans la survenue de problèmes de santé. Qu’en est-il exactement ? Est-ce lié à sa composition, au style alimentaire associé ou à une consommation excessive. Cet article analyse les données de la littérature sur ce sujet.

lecerf

INTRODUCTION

Les modes alimentaires les plus variés existent ou ont existé dans le temps et dans l’espace témoignant de l’omnivorisme de l’homme ce qui est sans doute l’axiome le plus important en nutrition.
Ceci signifie que la viande, comme tout aliment comestible, a une place dans l’alimentation humaine. Elle s’inscrit en outre parfaitement dans la triple dimension de l’acte alimentaire, qui est de nourrir, c’est-à-dire d’apporter des nutriments, de procurer du plaisir et donc de réjouir, et enfin de réunir c’est-à-dire de permettre échange, partage de mets, de saveurs, de culture à travers le repas.
Plus que tout autre aliment la symbolique de la viande l’a placée au cœur de la culture et de la gastronomie de nombreux pays.
Pourtant elle fait partie des aliments qui sont régulièrement dénoncés depuis quelques années à la faveur de modes diverses, d’événements médiatiques de crises sanitaires ou de poussées végétariennes.
Il est cependant juste de considérer à la fois son intérêt en nutrition et ses inconvénients potentiels : ceux-ci sont-ils dus à la composition de la viande (ou de certaines viandes), à la quantité consommée, aux modes alimentaires auxquelles elle est associée, aux modes de cuisson avec lesquels elle est préparée ? La nutrigénétique pourrait aussi jouer un rôle (cf. infra).

Lire la suite...

Viande et santé humaine

| Résumé de l'article | Article au format livre flash | Article au format pdf | Abstract |

Excès et défauts

Une première version de ce texte est parue dans le bulletin de l’Académie de médecine (Bull. Acad. Natle Méd., 2011, 195, n°8, 1801-1812, séance du 15 novembre 2011).

La question de la responsabilité de la consommation de viandes, et particulièrement de la viande rouge et des charcuteries, pour la santé humaine est régulièrement posée dans l’espace public. Cet article vise à synthétiser les principales connaissances récentes sur la relation de la consommation de viande avec la survenue de l’obésité, du diabète, des risques cardio-vasculaires et des risques de cancer.

cote boeuf

INTRODUCTION

L’alimentation doit non seulement satisfaire des besoins nutritionnels, hédoniques et psycho-affectifs, relationnels et symboliques, mais elle doit aussi contribuer à l’état de santé. Par définition on peut considérer que tout aliment, puisqu’il s’inscrit dans cette triple fonction, est bon pour l’individu puisqu’il satisfait ses besoins. Toutefois les données épidémiologiques indiquent que certains modes alimentaires sont sources de déséquilibres qui peuvent augmenter le risque de survenue de certains problèmes de santé. Les produits carnés ont souvent été des cibles dans ce type de données. Cet article propose de recenser les principaux griefs reprochés à la consommation de viande au regard de l’obésité, du diabète, des risques cardio-vasculaires et du cancer. Dans chaque cas, nous examinerons les études les plus récentes pour discuter de la responsabilité spécifique de la consommation de viande.

Lire la suite...

Agenda vpc

Juillet 2017
D L Ma Me J V S
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

Contacter VPC

  • Adresse :    ADIV - 10, Rue Jacqueline Auriol
    ZAC du Parc Industriel des Gravanches
    63039 CLERMONT-FERRAND cedex 2
  • Tél. : +33(0) 4.73.98.53.80
  • Fax : +33(0) 4.73.98.53.85
  • E-mail : contact
  • Site internet : www.adiv.fr

qrcode vpc

 

Pour Accéder au site V&PC depuis votre smartphone, veuillez scanner ce flashcode